Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un an que j’ai véritablement disparu… mais je vous rassure, je ne suis pas morte ! Vous avez été nombreux à me demander sur Instagram des nouvelles et à me dire que c’était dommage que je ne partage plus mon quotidien et surtout mes anecdotes. Et c’est vrai que je vous ai un peu « laissé tomber ». Même si en réalité on se doit rien vous et moi, vous avez été un sacré soutien durant la période un peu galère que j’ai dû traverser après ma chute et la perte de mon job alors j’ai décidé de « reprendre du service ». Je vous propose donc de vous faire le topo de cette année qui vient de s’écouler… et comme disait Nikos « Il s’en passe des choses au château ! » (blague à part).

On commence par ce qui a rythmé ma vie depuis un an : le boulot ! 

Mon obsession numéro 1, le nerf de la guerre : trouver le job qui me fait kiffer ! Franchement, ça n’a pas été une partie de tout repos. J’ai été recruté en octobre 2018 dans une agence de communication niçoise (vous étiez pour les plus assidus, sans doute restés là-dessus). J’ai travaillé pour cette agence jusqu’à la fin de l’année puis en janvier j’ai eu une nouvelle opportunité beaucoup plus dans mon domaine. J’ai décroché un post pour être chargée de communication pour un groupe qui gère différentes enseignes du cycle et du running : bref, le job en or ! Le seul hic, c’est qu’il fallait que je quitte ma chère et tendre Nissa La Bella pour rejoindre l’authentique Gers. Je ne me suis pas démontée et je suis partie rejoindre le pays du foie gras.

Au final, j’ai passé un hiver un peu compliqué : la grisaille, la solitude (loin de mes amis et de ma famille) et le job qui était beaucoup plus vendeur sur le papier qu’en réalité… Bref, j’ai pris sur moi en me disant que chaque nouveau départ n’était jamais simple et qu’il fallait que je me laisse un peu de temps mais en réalité je me sentais vraiment pas de rester là-bas. Vous savez ce sentiment où tu te dis : « Je me sens pas chez moi ! ». Et puis, par hasard, un jour,  j’ai été contacté par le Département des Alpes-Maritimes pour un poste dans la communication. Je me suis dis que c’était le destin qui m’avait envoyé une bouée de secours  parce que j’étais vraiment en train de me noyer sans mauvais jeu de mot. J’ai donc répondu favorablement et quelques semaines plus tard, j’ai appris que j’étais retenue pour le poste. Liberéééééee, délivréééééeee !!!! J’allais rentrer à la maison, retrouver mon chez moi, mes amis, mon quotidien… ma vie quoi !
Depuis c’est le top ! Je ne regrette vraiment pas mon choix… je m’éclate, je suis entourée par une superbe équipe et surtout je revis !

Ma santé… Allô ! Maman, bobo ! 

Bon je vais pas vous mentir, depuis un an je galère pas mal des suite de ma chute ! Je ne pensais pas que ça allait être si long… J’ai tenté plusieurs fois de reprendre sérieusement l’entraînement dans l’optique de me mettre au triathlon  mais à chaque fois les vieilles douleurs refont surface ! C’est sacrement con à 26 ans, quand même ! J’ai vraiment envie de me mettre au triathlon depuis un moment déjà mais impossible de courir, au bout de 3 km j’ai des douleurs horribles de sciatique qui apparaissent et pour le vélo dès que je force avec de la bracasse ou du dénivelé, c’est la loose aussi !
J’ai donc décidé d’écouter les conseils de mes amis et de repasser des examens médicaux et d’être suivi plus sérieusement par un médecin du sport. Et à ma grande surprise, j’ai enfin eu une réponse claire, nette et précise sur les raisons de mes douleurs persistantes et surtout un protocole à mettre en place pour me sortir de ça !

En bref, mes lombaires ont aussi pris chères lors de ma chute… enfin ce sont surtout mes disques qui font un peu la gueule. Du coup, cela a des conséquences sur le nerf sciatique, ce qui entraine des douleurs au niveau de mon ischio droit (arrière de la cuisse) à l’effort. J’ai donc des infiltrations à faire pour « faire disparaître » cette gêne quotidienne avant de pouvoir reprendre la course à pied. S’en suivra des séances de kiné et de traction (technique pour détendre les muscles) jusqu’à la fin de l’année. J’espère vraiment qu’après ça, tout sera rentré dans l’ordre !

Optimiser le temps

Un peu déçue car je voulais reprendre sérieusement les entraînements de triathlon début septembre en signant avec un nouveau club, mais ce n’est vraiment pas possible, pour le moment ! Je n’ai pas le feu vert du médecin pout courir, et seulement le droit de rouler sur le plat « sans forcer »…. Difficile sur la Côte d’Azur quand même ! – -‘
Alors tant pis, je vais profiter de ce temps pour progresser en natation et me réathlétiser pour arriver au top de ma forme au début de l’année prochaine et éviter de me blesser.

Voilà, le topo de cette dernière année… promis, je ne vous fait pas attendre aussi longtemps avant le prochain article 
Je vous ferai un retour dans les prochaines semaines suite à mes infiltrations et aussi à mon inscription dans mon nouveau club de tri.
Best regards les loupiots,
À très vite.
Marie.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.