Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

C’est avec le coeur lourd que je vous donne de mes nouvelles après un temps d’absence sur le blog. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sans doute pu voir toutes mes péripéties depuis le temps. En effet, depuis quelques mois j’ai enchaîné beaucoup de galères. J’ai eu beaucoup de problèmes de santé. D’abord la Coqueluche, puis deux chutes de vélo à deux semaines d’intervalles dont la dernière qui me laisse un certain sentiment amer avec encore de grosses complications aujourd’hui.

Le cercle vicieux 

Depuis quelques semaines mon état de santé s’est dégradé… à la base j’avais quelques fourmis dans le bras gauche depuis ma chute, je pensais que c’était juste un manque de magnésium à cause de ma charge d’entraînement assez lourde dans le but de préparer les Championnats de France. J’ai aussi eu un joli torticolis, mais bon ça arrive à tout le monde… une mauvaise position et biiiim bonjour le torticolis ! Mais jamais, alors ça jamais je n’aurai pensé que tous ces symptômes étaient directement liés à ma chute.

Puis progressivement j’ai eu de plus en plus de fourmis, de plus en plus souvent mal à la tête, de plus en plus mal dans les cervicales, la douleur a commencé à se propager dans tout le dos… je suis allée aux urgences, une fois, deux fois, trois fois, je me suis fait hospitalisé, j’ai vu un neurologue. Bref, ça fait un mois que je me fais scanner sous tous les angles parce qu’on n’arrive pas à me dire ce que j’ai. Au départ, on m’a dit que c’était juste une migraine avec aura, ensuite que j’avais sans doute une névralgie cervico-brachiale qui a ensuite été confirmé avec mon scanner des cervicales.

Puis il y a dix jours, j’ai perdu la sensibilité et la force de ma jambe gauche… Je n’arriverai quasi plus à marcher… Je suis retournée aux Urgences, on m’a limite pas prise au sérieux. Dites vous que j’ai du me battre pour être écoutée. Ça me tue car je connais mon corps, je fais du sport de haut niveau depuis plus de dix ans… je sais pertinemment quand quelque chose ne va pas. En l’occurrence je sentais que je perdais de la force et de la sensibilité dans toute ma jambe gauche… imaginez mon inquiétude ! Comme si ça m’amusait de perdre mon temps aux urgences, de retourner au bureau pour finalement partir deux heures plus tard à l’hosto… On a remis ma parole en question alors que j’étais au plus mal, j’étais en fin de prépa pour aller aux Championnats de Frances. Tout était prêt ! On m’avait prêté un super vélo, j’avais fait tout mon possible pour arriver en forme et vous croyez que je m’amuserai à faire semblant d’être « malade ». Non mais sans déconner, le vice va loin quand même !

Bref, après avoir parlementé avec le médecin urgentiste j’ai enfin eu le droit à un examen digne de ce nom… le constat fut sans appel. Ma jambe gauche avait bien un problème. Du coup, j’ai été hospitalisé. On m’a dit que j’avais une belle entorse des cervicales et un tassement des disques… mais rien qui n’expliquait ma perte de sensibilité dans la jambe. Comme si je racontais des bêtises. Heureusement je suis tombée sur un très bon neurologue qui lui m’a prise au sérieux, m’a fait passer une IRM des cervicales en urgence confirmant mon entorse des cervicales et m’a prescrit une IRM des lombaires à faire. Je vais passer cette IRM la semaine prochaine à Monaco. J’ai bien peur d’avoir deux problèmes… un problème au niveau des cervicales qui m’engendre ces fourmis dans le bras et un problème aussi au niveau des lombaires expliquant cette perte de sensibilité dans la jambe. Je ne préfère pas me prononcer, j’attends le résultat des examens mais comme je vous le dis, je suis sportive, j’ai l’habitude d’écouter mon corps et je le connais. Alors je sens quand quelque chose ne tourne pas rond ! Je vous tiendrai au courant des résultats d’ici la semaine prochaine.

©The Little Queen

À côté de ça, j’ai vu qui sont mes vrais amis 

J’ai toujours été honnête avec vous et avec moi même… Je vous fait partager au quotidien mes bons comme mes moins bons moments. Je suis transparente, je ne vous cache pas lorsque j’ai des problèmes parce que c’est la vrai vie, on n’est pas dans le monde des bisounours ici ! Alors apprendre que l’on me critique par derrière (surtout lorsque c’est par ses soit disant « amis ),  ça fait mal, très mal ! Comme si ça m’amusait de vivre tout ça. Ma vie avant se résumait à deux choses : le vélo et mon boulot. Pour le moment, ma santé ne me permet pas de continuer à exercer ces deux choses. Vous savez que je suis de nature hyper-active alors j’essaye de trouver d’autres occupations, de me cultiver en lisant des articles sur le sport, la santé… de me reposer… mais faut pas se mentir le temps est long et s’annonce long !

Bref, pour en revenir au sujet, je dis souvent que je crois au destin et que tout se sait un jour au l’autreles personnes toxiques qui ont pour seule passion de baver (même sur leurs propres amis) pour se sentir bien dans leur tête, puissante et bien vous savez quoi, vous ne l’emporterez pas au paradis ! Et je peux même vous dire que c’est une maladie, vous êtes malades !

Je n’ai jamais été méchante avec personne sans raison, je n’ai jamais eu un mot plus haut que l’autre et malgré toutes ces claques, je ne changerai pas. Je sais que ça emmerde ces faux culs de me voir avec la banane alors que j’enchaîne les galères. Parce que je reste positive quoi qu’il arrive, parce que c’est important de relativiser, parce qu’on a qu’une seule vie et qu’il est inutile de se rajouter des problèmes en plus des déjà existants. Je parle avec mon coeur et ça ça fait chier, parce que beaucoup trop de personnes sont fausses, manipulatrices et ont beaucoup trop d’égo.

L’égo fait beaucoup trop de dégâts sur notre planète, et continuera à en faire malheureusement. Il rend les gens beaucoup trop méchants sans raison valable. Il explique quasiment tous les crimes de l’humanité ! Alors oui, je suis triste de voir, de constater qu’en fait je n’ai que très peu d’amisbeaucoup n’étaient que superflus. Ils étaient là quand ils avaient besoin de moi, quand ils étaient au plus mal et aujourd’hui je fais le triste constat que je n’ai rien en retour… même pas un petit message de politesse. Ça c’est la triste réalité ! Grand moment de solitude mais je sais au moins à quoi m’en tenir dorénavant avec ces personnes. Je pense avoir toujours été là pour mes amis dans les bons comme dans les moins bons moments… mais visiblement ma santé n’a guère d’importance pour certains d’entre eux. Alors oui en plus de ma déception sportive de ne pas prendre le départ des Frances contre-la-montre et route, d’avoir tellement mal aux cervicales et au dos que j’ai la gerbe h24 pour le moment, j’ai aussi été déçue, très déçue par certaines personnes. D’autres ont même été plus loin en parlant dans mon dos (sans mauvais jeu de mot, je vous assure).

Depuis un an, j’ai vécu des choses assez difficiles dans ma vie… je ne vous ai pas tout dit mais je me suis clairement renforcée mentalement alors je continue mon petit bout de chemin en essayant de garder ma positive attitude même si je l’avoue ça commence à faire beaucoup de malchance rien que pour une seule personne.

L’avantage c’est que progressivement je me construis un mental d’acier, que je m’éloigne des personnes toxiques de mon entourage au fur-et-mesure et que je n’ai plus peur de dire « MERDE » quand c’est nécessaire ! L’innocente petite Marie a bien changé. Certains me diront qu’ils ne me reconnaissent plus. Où est passée la petite Marie discrète qui ne dis jamais rien ? L’élève sérieuse mais un peu trop réservée ? Celle qui met de l’eau dans son vin pour fuir les problèmes et ne blesser personnes ? Et bien, elle est partie… envolée… métamorphosée ! J’ai vécu beaucoup trop de choses terribles pour me faire marcher sur les pieds ! Maintenant, je pars du constat qu’on a qu’une seule vie, que tout a un sens dans la vie et que cette période m’a fait grandir, devenir plus forte et apprendre à mieux cerner les gens ! C’est quelque chose de délicat mais de passionnant. Je ne me m’embête plus à faire des efforts pour des personnes qui n’en valent pas la peine. Je m’entoure des bonnes personnes un point c’est tout. Et vous savez quoi, je n’en suis que plus heureuse.

Une remise en question ?

©Guillaume Di Grazia

Je ne sais pas si j’arriverai un jour à reprendre le départ d’une course, à me mêler à un peloton. En effet, mon neurologue m’a bien fait comprendre que j’avais des risques assez important si je rechutais… et malheureusement on le sait pertinent la chute est inévitable en vélo. Alors oui, je vais m’en remettre ! Oui je vais tout mettre en oeuvre pour me soigner au mieux et retrouver la santé… mais je ne suis pas certaine d’être prête à «mettre de nouveau ma santé en danger », en tout cas pas pour le moment.
Cet enchaînement de galères me mettant des freins dans la pratique du vélo (je parle des crevaisons, de la casse de mon vélo, des deux chutes à la suite, de mes soucis de santé) a peut-être son importance dans tout cela. Et si cet enchaînement c’était en fait des signes ? Je ne sais pas, je ne sais plus ! Mais une chose est sûre, je veux me sortir de ça.

Je pense tout de même continuer à rouler pour le plaisir car vous savez pertinemment que je ne pourrai jamais arrêté totalement le vélo. J’ai arrêté 4 ans pour pouvoir assumer études et job étudiant, et ça a clairement été les 4 plus longues années de ma vie. Ç’a m’a beaucoup manqué, vraiment ! J’étais tellement heureuse de pouvoir réintégrer une équipe l’an dernier et que mon niveau revienne petit à petit… et même s’améliore par rapport à avant ! Car j’ai grandi, j’ai mûri, je me suis renforcée. Au final, je commençais tout juste à retrouver un « petit niveau » et je suis de nouveau totalement arrêtée et pour cette fois pour une durée indéterminée. Alors oui, forcément je suis anéantie… mais je relativise !

Une reconversion ?

J’ai pris énormément de plaisir à prendre mes fonctions de « Directrice Sportive » pour encadrer les filles du PACA Sandrine POLIZZI et Marion BESSONE sur les Championnats de France. Au final, vu mon état j’ai certainement pris beaucoup plus de plaisir qu’à être sur le vélo. Une chose est sûre, je veux rester dans le milieu du vélo… Je suis trop passionnée pour pouvoir laisser s’envoler ça ! Après pourquoi pas passer à l’avenir de l’autre côté. Le destin fera son boulot. J’ai vraiment passé un merveilleux Championnat de France malgré ma non participation, avec beaucoup d’émotions et j’ai été très heureuse de revoir toutes ces personnes que je n’avais plus vu depuis plusieurs années mais qui comptent pour moi.

 

Quelques photos des Frances 2018 

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

©The Little Queen

dav

Je finirai pas une phrase. Tout le monde a le droit au bonheur. On connaît tous cette notion de bonheur. Si elle réside dans notre mémoire, c’est que nous avons été heureux autrefois… alors il faut être patient pour laisser faire les choses et retrouver la sérénité !

Best regards,

Marie.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.